Sallanches : la nouvelle piscine comme si vous y étiez

Sallanches : la nouvelle piscine comme si vous y étiez

La  nouvelle piscine de Sallanches est officiellement livrée. Petite visite en vidéo avant l’ouverture programmée pour début novembre.

Sauna, hammam, bassin d’activités pour l’aquabike, l’aquagym ou l’aqua training, chauffage par géothermie, large amplitude horaire (73 heures par semaine)… Du sous-sol au plafond, la nouvelle piscine sallancharde annonce une petite révolution pour les amateurs de natation. Maître-nageur dans l’ancienne piscine, Sébastien Moncomble sera le chef de bassin de la nouvelle structure et il apprécie déjà son nouvel outil de travail.

« Par rapport à l’ancienne piscine, c’est incomparable. Lorsque la mairie a voulu construire un nouveau bâtiment, elle a cherché à mettre l’accent sur le confort. Dans l’ancien bâtiment, on respirait mal, c’était bruyant… Cela n’a plus rien à voir », explique Sébastien.

La révolution, c’est aussi l’accessibilité du lieu avec de larges amplitudes horaires et une porte laissée grande ouverte aux associations.

« Le directeur des sports Laurent Jacquet a mené tout un travail de concertation avec les associations, les écoles… Il a fait un gros travail pour analyser les besoins et essayer de contenter tout le monde. Le club de natation dispose déjà d’un créneau chaque soir », note l’adjoint au Sport Bruno Mackowiak.

Avec un prix d’entrée à 4,80 euros qui place la piscine dans la fourchette basse du territoire et une ouverture continue de 10 heures jusqu’à 21 heures en semaine (22 heures le vendredi), l’équipement cherchera son public au-delà de Sallanches.

« On se dit que c’est fait pour attirer les actifs le soir après le travail ou pendant la pause déjeuner. Cela peut convenir aux salariés de la zone industrielle ou encore de l’hôpital. J’ai une amie qui habite La-Roche et qui a déjà décidé qu’elle viendrait se baigner à Sallanches », raconte Bruno Mackowiak.

Le directeur des sports Laurent Jacquet ne cache pas qu’il y a un enjeu financier derrière ces premiers mois d’activité.

« Notre objectif est d’atteindre 200 visiteurs par jour pour rester dans la limite d’un déficit annuel de 400 000 euros. »

Sébastien Moncomble, Bruno Mackowiak et Laurent Jacquet en plein sauna.

L’ouverture :

A noter qu’annoncée dans un premier temps pour le 2 novembre, l’ouverture au public pourrait finalement se faire un peu plus tard.

« Nous n’avons pas encore fixé la date mais ce sera début novembre », assure Bruno Mackowiak.

Les horaires et les tarifs :

https://www.leservandumontblanc.com/pays-du-mont-blanc-des-tarifs-et-des-horaires-attractifs-pour-la-nouvelle-piscine-sallancharde/

A noter que ces grandes lignes de fonctionnement ne sont pas gravées dans le marbre. La direction des sports se garde une marge de manoeuvre.

« On veut d’abord voir comment cela fonctionne les premiers mois et on se laisse la possibilité de faire évoluer l’offre tarifaire. On pourra peut-être proposer un abonnement annuel mais on veut d’abord regarder comment tout cela vit. Si on crée un abonnement et que l’on s’aperçoit ensuite qu’il peut y avoir des situations où on refuserait des abonnés, ce serait très embêtant », explique Laurent Jacquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *